Les épithèses sont des prothèses en résine ou silicone qui remplacent une partie ou la totalité de la face (visage). Ces prothèses sont principalement les oreilles, le nez ou les oculo-palpébrales (globe oculaire, paupières sils et sourcils).

Les épithèses sont dues en partie aux différents cancers, aux malformations (agénésies, syndrome de Franceschetti), aux traumatismes de la vie courante (accidents de la route, accidents domestiques).

La plupart des épithèses sont prises en charge par le régime de la sécurité sociale en affection longue durée (ALD).

Les épithèses sont prescrites soit par le chirurgien oncologue soit par le chirurgien ORL.

Vous pouvez trouver la liste des épithésistes sur : « Améli.Direct » je choisis avant de consulter mon professionnel de santé à F : rubrique « Fournisseur de petits et grands appareillages » (en gal. appellation laboratoire de prothèse dentaire).

Vous trouverez d’autres informations sur lien : Wikipédia.fr

Il semblerait que certaines personnes affirment que le métier d’épithésiste est une discipline à part entière sans ramification avec les autres métiers de l’appareillage que sont les prothésistes dentaires, les ocularistes et autre….

Ces personnes travaillent avec d’anciens agréments (donnés par les anciens combattants) et qui n’ont plus lieu d’être puisqu’il existe depuis 15 ans un diplôme de prothèse faciale appliquée délivré par la prestigieuse université de Paris VI unité de formation et de recherche de médecine Pierre et Marie Curie  au sein de l’hôpital de La Pitié Salpêtrière. Diplôme accessible aux seuls professionnels qui sont :

  • Les médecins reconnus par le conseil de l’ordre en tant que stomatologue, chirurgiens maxillo-facial.

  • Les chirurgiens-dentistes avec ou sans spécialité.

  • Les prothésistes dentaires titulaire du CAP au minimum ou pouvant justifier de 5 années d’activité dans un laboratoire de prothèse dentaire.

    Ce métier est donc intimement relié à ces trois professions. Ce métier utilise des méthodes qui sont utilisées en prothèse dentaire pour la confection de celle-ci (barre de rétention sur implants par exemple).